La lettre au poète mort

Résumé

Une spectatrice. Elle est assise à la terrasse du café Le Cid place de l’Horloge. La scène se situe à Avignon, au cœur du festival. La spectatrice est en train d’écrire une lettre, et le destinataire n’est autre que le grand auteur autrichien Thomas Bernhard.?Au théâtre municipal d’Avignon, un grand acteur français joue le rôle d’un grand acteur allemand Minetti.

Minetti, grâce à Thomas Bernhard, est devenu un personnage de théâtre. La spectatrice a assisté à la représentation et elle aimerait en parler.?Seule au milieu de la foule, elle s’assoit à la terrasse du café et se met à écrire une lettre. Thomas Bernhard est mort depuis plus de dix ans, la spectatrice le sait, mais c’est au poète mort qu’elle choisit de s’adresser. Quelques jours plus tard, alors qu’elle est sur le point de quitter la ville, elle reçoit une réponse.

Lettrepoetemort

L'équipe

Texte et mise en scène – Claudine Vuillermet

Avec : Claude Mailhon et Patrice Ricci

 

L'auteur : Claudine Vuillermet enseigne, vit à Paris. Elle a soutenu une Maitrise d'Etudes Théâtrales sur Heiner Muller sous la direction de Jean-François Peyret. Puis a travaillé avec "La Compagnie de la Mer" 'direction : Méni Grégo). Elle anime des ateliers d'écriture et de théâtre en milieu scolaire et associatif. Elle écrit essentiellement pour le théâtre. Plusieurs de ses textes ont fait l'objet de lectures publiques à Paris, Avignon, Sète, Montpellier. "J'avais vingt ans", lue aux Ateliers WRZ (direction : Jean-Félix Cuny) a été publié aux Editions de l'Harmattan en avril 2007.

 

Festival d’Avignon (Ateliers d’Amphoux) du 8 au 29 juillet 2011 – « Théâtre du Temps » à Paris du 9 février au 3 mars 2013.

 

On en parle

FROGGY'S DELIGHT - « Les deux comédiens sont parfaitement complémentaires et jouent avec finesse ce lent bouleversement dans une mise en scène d’une sobriété parfaite. Claude Mailhon compose avec délicatesse un personnage ondoyant. Patrice Ricci, dont la voix chaude fait passer une infinité de sentiments, est bouleversant d’humanité. Un bien bel hommage à Thomas Bernhard que cette pièce donne envie de connaître encore mieux et de lire ou relire… » - Nicolas Arnstam 

REVUE-SPECTACLE.COM - « Une lecture épistolaire à deux voix (Claude Mailhon et Patrice Ricci, d’une justesse bouleversante) qui prendra d’évidence ses habits de théâtre lors de la rencontre des deux correspondants ! » - Jean-Yves Bertrand 

BILLET REDUC - Quelques avis de spectateurs :

« C’est un beau texte, une interprétation de qualité… » 

« Patrice Ricci transmet les émotions avec une facilité déconcertante sur une partition dont la fin est exquise… » 

« … la découverte d’un texte qui nous parle de Thomas Bernhard, et la rencontre de deux êtres qui n’auraient jamais du se rencontrer. Une simplicité qui nous touche… » 

« Un texte plein de finesse qui nous parle du théâtre, du couple, et qui nous fait découvrir Thomas Bernhard. Une interprétation pleine de sensibilité et une belle écriture. »