Marcelle et Marcel

Résumé

Marcelle est comédienne… Marcel est comédien…

Ils se sont connus il y a un certain temps, pour ne pas dire : un temps certain. Ils ont formé un couple aussi bien dans la vie qu’au théâtre où ils ont acquis un renom international dans leur interprétation de Roméo et Juliette…

Le temps a passé, le Théâtre a changé

Ils voudraient bien s’accrocher à leurs rôles, seulement voilà ! les jeunes metteurs en scène voient autrement… Aussi Marcelle et Marcel ont-ils été contraints d’accepter des personnages secondaires dans une nouvelle mise en scène du chef d’œuvre de Shakespeare…

Un soir de représentation. Ils sont dans leur loge, ils se préparent, Marcel rumine son amertume, Marcelle opte pour la fatalité… mais, comme dit Marcel : « les desseins du Théâtre sont impénétrables ».

 

Dsc 0882

 

 

L'équipe

Texte et mise en scène : Marc Delaruelle

Avec : Claude Mailhon (Marcelle) et Patrice Ricci (Marcel)

Co-production avec La Compagnie de l'Horizon

Durée du spetacle : 115 mn

On en parle

LA TERRASSE - «  De la fougue rebelle des adolescents shakespeariens à la sagesse tranquille et lucide de la maturité : dans l’intimité de leur loge, deux acteurs unis aussi dans la vie se souviennent et devisent… Marcel et Marcelle ont interprété par le passé Roméo et Juliette avec un talent qui leur a valu une renommée internationale. Ils remontent sur les planches dans une nouvelle mise en scène de la tragédie par de jeunes metteurs en scène, mais cette fois dans des rôles secondaires. Cette comédie de Marc Delaruelle sur le théâtre et les comédiens, portée par Claude Mailhon et Patrice Ricci, éclaire avec un humour sensible les effets du temps qui vieillit les êtres, et transforme aussi les arts et les coutumes, séparant les anciens des modernes, façonnant le regard des autres et son propre regard. Mais le théâtre est un art du présent ! » - Agnes Santi

FROGGY’S DELIGHT - « … Beau texte sur le théâtre et les comédiens, « Marcelle et Marcel » distille avec une belle ironie ce portrait d’un couple de comédiens dont l’un refuse de vieillir et l’autre accepte avec fatalité le temps qui passe. Marc Delaruelle offre avec cette pièce une belle réflexion sur l’évolution du théâtre et l’envers du décor. Patrice Ricci se régale avec ce Marcel, aigri et de mauvaise foi, qui ne veut pas laisser sa place et refuse de voir les choses en face. Même s’il est un peu forcé, le personnage fantasque et acariâtre écrit par Marc Delaruelle offre une belle partition à la large palette du comédien, déjà impeccable dans « La lettre à un poète mort » ou « Une valise à la mer » du même Delaruelle dans lesquels il partageait déjà l’affiche avec sa partenaire. Quant à Claude Mailhon, elle est magnifiquement touchante, portant toute la douceur et l’autorité de Marcelle, pas dupe des cabotinages de son Marcel et extrêmement lucide sur son propre parcours. Pleine de sérénité et de malice, elle rayonne dans ce très beau personnage. Sans rien divulguer du coup de théâtre final, on passe donc un très bon moment avec ce duo drôle et émouvant dans cette pièce qui mêle habilement trivialité et poésie, imposant doucement sa petite musique.. » - Nicolas  Arnstam, juin 2014

PARISCOPE - « La pièce de MarcDelaruelle, « Marcelle et Marcel » est une douce partition sur ces êtres étranges que sont les comédiens. Marcelle et Marcel se connaissent depuis leur jeunesse, quand ils triomphaient dans « Roméo et Juliette » de Shakespeare. Amants sur scène, ils osnt devenus couple à la ville. Aujourd’hui, ils se retrouvent à jouer à nouveau le chef d’œuvre du grand William. Mais comme le temps a passe, Marcelle a été choisie pour le rôle de la nourrice et Marcel celui de frère Laurent. La première sait qu’elle n’a plus l’âge pour Juliette, le second regrette de n’être plus Roméo. Alors, dans la loge, ils se souviennent, font le point sur le métier d’acteur, l’art théâtral, la vie en general. C’est joliment dessiné. Mis en scène avec tendresse par l’auteur, claude Mailhon, très touchante, et Patrice Ricci, impayable dans le cabotinage, donnent de belles couleurs à leurs personnages. » Marie-Céline Nivière

THEATRAUTEURS  - « Il faut parler des choses graves non pas légèrement mais avec une brillante légèreté ce que Marc Delaruelle maîtrise parfaitement. Chaque vieillissement est un drame, pour les artistes encore plus, eux dont le narcissisme exacerbé constitue le fond de commerce ... Imaginez deux comédiens ayant remporté un succès international dans les rôles respectifs de Roméo et Juliette lesquels, au fil des décennies ressemblent forcément, de moins en moins à leurs personnages. C'est le sort inéluctable qui guette ceux que l'on nommait jadis "les jeunes premiers." L'épreuve est rude et vécue ici différemment. Marcelle et Marcel forment un couple tant à la ville qu'à la scène : double drame. L'exploit est ici de nous faire rire de bout en bout. Patrice Ricci fait preuve d'une énergie et d'une drôlerie incroyables dans ce rôle d'acteur vieillissant, lequel refuse d'admettre l'évidence. A contrario sa partenaire, Claude Mailhon, accueille la situation avec philosophie et bienveillance pour son double irascible. Le rire protège des émotions, c'est bien connu et sans lui, sans doute serions nous chaque jour un peu plus désespérés par la constatation du temps qui passe or ces deux là n'ont rien perdu de leur charme non plus juvénile certes mais bien présent.  Ici, nul désespoir, l'auteur étant talentueux (ce n'est un mystère pour personne) et ce couple de comédiens fait bien plus qu'être à la hauteur de la situation. Par conséquent, allez-y, je vous promets de passer en leur compagnie un excellent moment et en dépit de l'éternelle querelle des Anciens et des Modernes, des trouvailles farfelues de certains metteurs en scène ou de l'impuissance des affaires culturelles, le théâtre lui est bien vivant surtout quand il est porté de la sorte. – Simone Alexandre

DANDY MAGAZINE - Marcelle, deux comédiens unis dans la vie et par le rôle qui leur offrit, jadis, la consécration, celui de Roméo et Juliette.Le temps a passé depuis les feux de la rampe, marquant les corps de son empreinte indélébile. Ironie de leur histoire, Marcel et Marcelle en sont aujourd'hui contraints à jouer des rôles secondaires dans le chef d'oeuvre de Shakespeare. Mais comment accepter que l'on ne peut plus être ? Que ce qui fut le souffle d'une existence n'a plus cours ? Entre amertume et fatalité, chacun des deux protagonistes oscille au gré de cette querelle perpétuelle des Anciens et des Modernes. Touchants dans leur fragilité et leur quête d'un rideau qui ne tomberait jamais, ils nous entraînent aussi à leur suite dans les méandres de leur histoire d'amour, sur laquelle le temps a également imprimé sa marque, entre petites mesquineries et tendresse de ceux qui, jadis, n'ont pas oublié de s'aimer.?Comédie douce-amère, au parfum d'éternité, cet instant de théâtre est très justement porté par deux excellents Roméo et Juliette, qui ne boudent pas leur plaisir et nous le font grandement partager, parce qu'après tout, au théâtre, comme dans la vie, "the show must go on !" – Elisabeth Chesné

A NOUS PARIS - Qui sont ces énergumènes ? Deux saltimbanques au passé glorieux, capitaines vieillissants d’une nave qui ne va plus mais qui fait office de bouée de sauvetage pour ne pas couler dans le flot de la modernité et… parce que « The show must go on » ! A travers cette comédie sur le Théâtre, la querelle des Anciens et des Modernes, Marc Delaruelle (texte et mise en scène) explore des thèmes universels tels que l’amour, le temps qui passe, la vie en général. Claude Mailhon (Cie de l’Horizon) et Patrice Ricci (Théâtre de Bès) campent ces Ginger et Fred à la recherche du temps perdu.

THEATRE PASSION - « … Le texte est drôle, bien interprété, les scènes reliées entre elle par les dialogues de Shakespeare, les lumières qui jouent sur scène et nous avons un joli clair de lune ! Beaucoup de tendresse et d’humour dans ce spectacle. » – Anne Delaleu

BILLETS REDUC Quelques avis de spectateurs :

« Douce nostalgie. On partage émotion et sourires avec ces inséparables Roméo et Juliette, dans la vie comme sur scène. Le final, inattendu, comme une pirouette pleine d’humour ! Attendrissement… ils ont du peps ces deux séniors !" – Carambay, 20 juin 2014

« Beau et bien joué ! Joli spectacle, très bien joué, sur le temps qui passe, le métier de comédien (qui passe aussi !!)... Bravo aux deux comédiens, très crédibles tous les deux ! » - Joce, 22 juin 2014

« Comédie grinçante sur ce qui n'est plus ... Je vous recommande cette comédie à la fois tendre, drôle et grinçante. Une réflexion sur l'acceptation de soi et du temps qui passe. » - Patrick, 28 juin 2014

« Une découverte, pleine d'humour et de tendresse ! Nous avons passé un moment délicieux en compagnie de ces deux comédiens formidables : leur énergie, leur humour et leur générosité nous ont enchantés. C'est un spectacle extrêmement touchant, qui bien au delà du monde du théâtre parle de la vie qui passe, la vie ensemble. » - emeline8, 05 juillet 2014

« A voir ! Beaucoup d'émotions et de tendresse pour un duo d'acteurs touchants, qui jouent remarquablement et avec le ton juste. Une grande pièce dans une petite salle. » - loloR75, 05 juillet 2014

« Vraiment bien ! On rit, on est ému, les deux comédiens sont drôles et touchants. Le texte est superbe. Bref on a passé une bonne soirée... » - denise92, 05 juillet 2014

« Nous ne sortons pas indemnes de la rencontre avec ce couple de comédiens fusionnels, fait de feu et d'eau. Ils vous emportent avec talent et sans concession dans leur passion, leurs interrogations, leurs doutes et leur colère. Ils vivent pleinement la plus belle des aventures, celle de vieillir ensemble. Nourris de leurs différences, ils regardent de façon touchante dans la même direction, et servent à merveille un texte juste, pas prétentieux, un texte tendre, sans pudeur et non dénué d'humour. Même si le "coup de théâtre" final est pour le moins inattendu, on réalise avec bonheur que dans la vie, comme au théâtre, en acceptant de prendre des chemins différents, tout est encore possible, à tous âges. Cette pièce optimiste et vivante nous ressemble, et sait nous interpeller et nous rassurer sur un sujet délicat. » - corinne8, 07 juillet 2014

« A ne pas manquer! Deux acteurs excellents pour un texte très original et touchant, mêlant les coulisses du théâtre, Shakespeare, Roméo et Juliette, le couple et la fuite de la jeunesse. La Manufacture des Abbesses sait décidément nous faire découvrir des pièces de qualité et des acteurs remarquables (nous avions aussi adoré Docteur Glas). Courrez-y, vous ne serez pas déçus. » - JPCC, 19 juillet 2014

« Sacrée soirée ! Ah ! nostalgie quand tu nous tiens ... Cette pièce a eu d'autant plus de retentissement sur moi que ma compagne et moi sommes comédiens amateurs. Est-ce à dire que je me suis reconnu ? Non pas à ce point, mais le parler vrai des deux protagonistes m'a profondément touché. Deux bons acteurs chacun dans leur registre et qui se complètent si bien. A voir de toute urgence puisqu'on arrive vers la fin des représentations. » - jaipatouvu, 20 juillet 2014

« A voir absolument Une très bonne soirée passée. De très bons comédiens, touchants et justes. Une pièce traitant de manière originale du sujet délicat de la peur, du refus de vieillir en nous faisant découvrir les coulisses de Roméo et Juliette. De l'émotion et des sourires. » - arteparis, 20 juillet 2014

Les deux magnifiques comédiens au service d un texte pétri d’humanité, ,d amour et d une belle profondeur d âme. C est un hymne au théâtre, à la vie dans le réel, à la scène avec pour ambassadeurs Roméo et Juliette. ON sourit, on est ému, touché et surpris par les rebondissements ... Cette pièce nous parle aussi de la vieillesse, la notre et celle des acteurs vieillissants auxquels seule la passion des planches offre "l’éternelle jeunesse". L’auteur porte un regard tendre et lucide sur ces héros fragiles sous l habit de lumières.... L’interprétation des deux comédiens est bouleversante et nous submerge d émotions! A voir et revoir! » - hermione92, 27 juillet 2014

 

 


Dsc 1095

×